Une autre Vie.

Publié le par dame mathilde

 

Lorsque je coupe un Bâton dans la forêt,
je ne le tue pas, je lui donne une autre vie.

Effectivement ça peut sembler drôle de dire ce genre de choses,
et pourtant, le 1er Bûcheron quipassera derrière moi et qui le verra,
coupera cet arbre et le brûlera, car il a cette forme déformée
qui fait tout son charme à mes yeux et aux vôtres ……. Je le souhaite !

N’allez pas imaginer que le Chèvrefeuille est un parasite de l’arbre
qui est son tuteur !

Non, ils vivent dans une osmose totale, le chèvrefeuille perce doucement l’écorce
de son tuteur pour aller ramifier ailleurs, et le bois qui est son soutien,
son bienveillant copain, continue à grossir et grandir,
en s’adaptant aux besoins de son Ami.

De façon naturelle, dès que le chèvrefeuille a trouvé un Compagnon de vie,
il s’entortille autour pour aller tout en haut de la forêt chercher

le soleil et la lumière dont il a besoin pour fleurir.

 

Une fois sa grimpette finie, il a la faculté, le respect, la précaution
et la bienveillance de ne plus jamais grossir.
Ainsi, il n’étouffe jamais son soutien.
Eux aussi se respectent !


lumi--re-d-espoir.jpg

Cette nouvelle vie dont je parle,
n’est pas le fait d’être accroché à un mur pour continuer une collection
qui s’éteindra sans nul doute lors de votre dernier souffle.

Il doit continuer à sortir, voir le soleil et la pluie,
la nuit et le jour, la lune son Amie !

Il doit continuer à prendre son bol d'air, tout comme nous.
Qui n'a pas dit dans sa vie :
- "Pfff, je vais prendre un peu l'air ..."

Tout le monde l'a dit au moins une fois, sinon à haute voix,
simplement dans ses pensées, dans son corps, dans sa tête, dans son besoin.

Pour certains d’entre vous, c’est un Ami par obligation
parce que la maladie vous a touché(es),
il est un soutien plus physique que moral

et pourtant si vous saviez tout ce qu’il vous donne !!

 Non seulement il prend vos souffrances,
vous aide dans chaque mouvement,
déverse toute son énergie car là est son rôle.

Mais il se fatigue, perd de sa vigueur et devient plus faible,
tout comme vous.

Si vous avez la chance d’avoir une rivière chez vous,
avec de l’eau claireet non stagnante,
alors attachez-le et laissez-le toute une nuit dans l’eau.

Sinon, aspergez-le au jet 2 à 3 fois durant une journée de soleil.

Le lendemain si par chance il fait beau,
faites lui le cadeau de le laisser au soleil
le plus longtemps possible.
S’il ne fait pas beau, rentrez-le dans votre maison,
mais faites lui voir la lumière, car tout comme nous,
il a besoin de clarté pour reprendre de la puissance.

Un Bâton qui ne voit plus le soleil
est une âme qui s’étiole et souffre en silence.

Une plante q’on oublie d’arroser
est une âme qui s’étiole et souffre en silence.

Une personne  qui vit sans Amour
est une âme qui s’étiole et souffre en silence.

tristesse.jpg

Publié dans Forêt

Commenter cet article

mary 06/02/2009 09:07

oui, c bien ce que je disais dans l'autre message; Ca me choque un peu de lire ,"quand je coupe un bâton, je ne le tue pas" et de rajouter que toute façon, il sera coupé par quelqu'un d'uatre un jour ou l'autre....
A me syeux il s'agit d'une excuse.Pourquoi ne pas assuemr ses actes etd ire: je tue un chevrefeuille parce que je veux faire un bâton.. ce qui est le cas... peut être parce que cela serait plus culpabilisant?
les raisonnements humains m'étonneront toujours.

dame mathilde 29/07/2009 01:37


boinsoir Mary,

tout d'abord, sache que ce n'est pas avec du chèvrefeuille que je fais me bâtons !
tu es choquante quand tu dis :
- je tue un chevrefeuille parce que je veux faire un bâton.
je ne tue JAMAIS un arbre, je prélève une branche, qui est da'ccord.
si tu connais si bien les arbres, tu devrais savoir qu'un élagage leur est bénéfique !

comme je te l'ai dit, je ne culpabilise pas, je gagne ma vie !

fais un effort de compréhension et tu comprendras qui je suis.

bonne route


dame mathilde 19/04/2009 14:12


µµµ%**µµµ%**