Un peu de nature, un peu d'atelier.

Publié le par dame mathilde

Les photos et les textes n’ont aucun ordre bien défini,
ils sont simplement mis au fur et à mesure de mes réflexions.

 

Peut-être qu’un jour, je prendrai le temps de changer ce défaut, celui de jeter sur du papier, toutes les idées comme elles me viennent, sans les ranger ensuite.

 
Quand on rencontre un « méli-mélo » de Chèvrefeuille comme celui-là,
il faut avoir le coup d’oeil pour voir si dessous, le bois est marqué ou
non.

Quand on rencontre un « méli-mélo » de Chèvrefeuille comme celui-là,
il faut avoir le coup d’oeil pour voir si dessous, le bois est marqué ou non.

 m--li-m--lo.jpgm--li-m--lo-1.jpg

Je me souviens très bien de celui-ci. 

Dès que je l’ai vu, j’ai su qu’il serait superbe et pour qui il serait.
Je l’ai travaillé avec beaucoup de douceur et d’énergie positive, puis il est resté longtemps dans l’atelier et maintenant, il est chez un Ami,
bien respecté, aimé, choyé.

D’ordinaire, je n’offre jamais de Bâton à une personne
sans qu’il ne l’ait lui-même choisi, mais avec cet Ami, c’est différent :
je savais que celui-ci était pour lui.



28-d--tail-travail.JPG
Ici, je travaille un bâton, en lui retirant
son écorce avec un cutter.

Non, ce n’est pas très gracieux un cutter,
et pourtant, c’est l’instrument qui coupe toujours le mieux quand on ne sait pas (comme moi), affûter un couteau.

Il suffit de casser la lame et le tour est joué.
Le bois peut toujours être travaillé délicatement,
en respectant la profondeur de sa peau.





29-d--tail-travail.JPG


Certains bois gar
dent facilement leur écorce,
d’autres la perdent au bout de quelques mois de séchage.

Avant de laisser partir un de ces objets avec quelqu’un,
soit je le travaille, soit je le lui laisse faire,
mais en l’avertissant de ce qui va changer
dans l’aspect de son Compagnon de route avec le temps.



Qu’il serait pour moi désolant de savoir qu’un de ces bâtons, cueillis dans le plus grand respect
et envers qui je m’engage à leur donner une belle deuxième vie, soit laissé dans un coin, abandonné, délaissé car il a changé ! Mais qui ne change pas dans la vie ?

On a tous dit un jour ou l’autre : 
- « Je suis comme ça, ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer !»
Et pourtant, si on regarde bien les choses sans se voiler la face,
on change tous en fonction de ce que l’on vit, de notre âge,
d’un changement de situation, de région…

Toute la vie est faite pour nous faire évoluer !
Chaque jour qui passe est un nouveau jour, un nouveau matin,
un nouveau tout simplement « nouveau »,
donc différent, donc : qui a changé.


ZZZ-007.jpg

Cette méthode me sert à réaliser des bâtons de marche, de Pèlerins, de Druides,
des baguettes (obligatoirement) magiques, puisqu’elles sont en Bois Magiques.

Je fais aussi des porte-plumes et des stylos qui ne font pas de « fotes d’orthographes », donc si quand les enfants (ou les adultes) qui écrivent avec, font encore des « fotes »,
ce n’est pas de la faute du stylo, mais de la leur !

Baguettes


Même s’il règne un désordre très important dans l’atelier, il y a une chose qui est toujours respectée : les 2 poubelles.

*              Celle où je mets les déchets obligatoires de notre vie d’aujourd’hui, emballages, lames de cutter, et tout ce que j’appel le des « déchets ».

bouton-bonhomme.jpg

*              Celle où je mets toutes chutes de bois magiques, car même si je vais le plus loin possible dans le travail de ce bois en faisant des boutons avec les morceaux que j’enlève des grande branches, il me reste des chutes. Celles-ci sont soit brûlées comme aujourd’hui, ou bien remises dans la nature pour refaire de l’humus, mais ne vont jamais dans le camion des éboueurs

baguettes-2.JPG

banzo-20.jpg

   

  •  

 

Publié dans Forêt

Commenter cet article

mary 06/02/2009 09:02

bonjour...

le bois vivantn'est il pas plus magique que le bois mort? Si le bâton ets fait d'un bâton déjà à terre, je comprends cette envie de le travailler, mais je ne comprends pas trop le fait de couper une branche vivante pour en faire un bois mort "magique".... mais ce n'est qu'un avis personnel.

dame mathilde 19/04/2009 14:15


les bûcherons et les forestiers vivent de couper des arbres immenses.
je gagne ma vie en coupant des branches ...

je demande à l'arbre sa permission, le remercie à chaque fois, et lui fais un bisou.


Laetitia 06/09/2008 12:06

Je ne savais pas que tu faisais des stylos !!! ils sont très beaux.
Sais tu que le pique que tu m'as donné pou mes cheveux, je l'ai quasiment toujours sur moi, et je le porte souvent dans mes cheveux.
Merci Mathilde de ce cadeau à la fois pratique, joli et merveilleux.
Merveilleux, car j'adore l'entendre tinter quand je roule en camion, la fenêtre ouverte, le chignon au vent, j'ai l'impression d'être accompagnée grâce à toi.

dame mathilde 29/07/2009 01:47


effectivement, ton pik à cheveux est bien usé !
il a besoin d'un petit frère, et cela va être avant la fin du mois !


gilian4 10/06/2008 18:35

bonjour je t invite a venir voir mon blog je n ai pas eu bocoup de temp pour l ordi c dernier temp mais je passe faire un petitcoucou vite fait le site que je te disais c lesfetesicaunaises.fr gros bisous et a tres vite;

dame mathilde 19/04/2009 14:07


merci


gilian4 24/05/2008 21:40

sur ce tout petit marché j ai rencontré une grande dame avec une grande âme qui a rempli de joie les yeux de mes enfants et les miens.Un grand merci et a trés vite.le blog merveilleux....

dame mathilde 26/05/2008 15:26


Merci gilian4, ce commentaire me va droit au coeur


Andromede33 08/11/2007 10:22

Coucou !

Ouhaaa !!! La t'as fait fort, il est super ton Blog !

Toute mes félicitations !!!